Knowing Thunder Gives Away What Lightning Tries To Hide

Rebecca Bowring

05.05.2022

 — 12.06.2022

vernissage: Vernissage jeudi 5 mai dès 19h, en présence de la photographe.

« Lorsque le confinement a commencé à s’étendre dans nos consciences et dans nos vies, j’étais étonnée de la familiarité que je ressentais face à cet état de séparation avec les amis, la famille, et la vie telle que je la connaissais. C’était comme si j’en avais déjà connu le sentiment.
J’ai utilisé le temps que le confinement nous a offert pour trier des images prises quelques années auparavant au film argentique. Avec le recul je remarquais qu’elles représentaient à la fois un sentiment d’enfermement et une recherche d’évasion. Je me suis rendue compte que prendre ces photos était une façon de respirer, une manière de se détacher de situations impossibles pour échapper au contrôle de mon partenaire.
Les images préexistantes entourant le sujet de la violence domestique ne représentent pas ce que je vivais. Je ne m’identifiais pas aux bleus, aux côtes brisées, au sang qui coule. À travers ce projet, je propose un autre regard sur la représentation photographique des violences domestiques. J’ai collé certaines de mes photos à l’intérieur d’une maison et je les ai photographiées à nouveau pour représenter visuellement mon expérience émotionnelle. J’y ai ajouté d’autres photos telles quelles, pour appeler à l’incertitude et représenter les sentiments multiples et complexes, parfois contradictoires, qu’implique le fait d’être confinée par une relation toxique : solitude, adaptation permanente, effacement de soi, pour ne pas provoquer le tonnerre qui n’est jamais loin. »
Rebecca Bowring