A Fleur de sable

Denis Brihat

09.02.2023

 — 16.04.2023

vernissage: 09.02.2023 dès 18h

Ayant précédemment exposé «Le jardin du monde» en 2007, FOCALE a l’honneur de proposer en 2023, à Nyon, une exposition inédite en Suisse du photographe de renommée internationale, Denis Brihat.

Attaché aux procédés chimiques fondateurs de la photographie, il est un des derniers à en connaître les secrets. Denis Brihat expérimente et exploite magnifiquement la technique en laboratoire faisant surgir la matière et la couleur là où elles étaient absentes. Réalisant des tirages limités, le photographe offre à ses images une préciosité semblable à celle de bon nombre d’œuvres artistiques traditionnelles.

A l’image de ses travaux sur les fleurs, les oignons ou les kiwis, Denis Brihat nous invite avec sa série «A fleur de sable», à retrouver un regard qui s’émerveille de la beauté et de la fragilité de la nature. 

 

« Denis Brihat sur le rivage, observe le sable à la loupe. Lui qui voit des mondes transparents dans les peaux superposées d’un oignon, des cosmogonies entières dans un fruit vu en coupe, et qui ajoute à son parti pris des choses une imagination précise, est confronté avec le sable à du temps accumulé, avec les algues plus vieilles encore que le lichen aux premiers organismes vivants. Autant dire à la naissance des formes, car la nature fut artiste avant nous, même si elle avait besoin de notre regard.

Il ne faut pas faire un grand effort pour deviner sa rêverie à partir des laisses de la mer, des coquillages vidés de leur chair et des bois léchés par les flots, blanchis par le sel, frottés par le vent. Mais ce réel décapé, c’est une page blanche où viennent s’inscrire des images : dans les formes aléatoires des algues séchées par le soleil, noircies par l’air, on devine un visage aussitôt effacé, des fleurs incendiées par le soleil, et l’on cherche à comprendre une écriture indéchiffrable. Celle d’un dieu ignoré, ou d’un homme inconnu, qui nous assure que nous ne sommes pas seuls au monde.»

Gérard Macé, 2015

 

BIO

Membre de l’Agence Rapho aux côtés de Robert Doisneau, Willy Ronis et Edouard Boubat, Denis Brihat reçoit en 1957 le Prix Niépce pour son travail de reportage en Inde. La découverte des images d’Edward Weston et d’Emmanuel Sougez provoque chez lui un tel bouleversement qu’il décide d’arrêter le métier de reporter.

À partir de 1968, il consacre alors quasi toute son oeuvre à la nature qui l’environne afin d’en traduire par des tableaux photographiques, toute la beauté et la richesse. Réalisant des tirages noirs et blancs qu’il traite pour un rendu au plus près de la couleur naturelle, Denis Brihat magnifie les fleurs, les fruits les arbres, les légumes de son jardin potager, le sable…

Photographe de renommée internationale, Denis Brihat a notamment exposé au Musée d’art décoratif de Paris et au MOMA à New-York. Figurant parmi les fondateurs du festival des Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles, il fait don en 2019 d’une centaine de ses œuvres à la Bibliothèque Nationale de France.